Ville-Marie, Montréal, le 13 janvier 2012

Mesdames et messieurs

du Comité 400ième anniversaire

de Sieur Paul de Chomedey de Maisonneuve


Wa'tkwanonhwera:ton/ Mon Esprit accueille vos Esprits

(en langue Kanien'keha:ka, en langue iroquoise)


''Ce que vous voyez ici, messieurs, n'est qu'un grain de sénevé,... et je ne fais aucun doute que ce petit grain ne produise un grand arbre, ne fasse un jour des merveilles, ne soit multiplié et ne s'étetende de toutes parts.''

Paroles du Père Vimont, le 18 mai 1642

    Ces paroles furent prophétiques. Paul de Chomedey de Maisonneuve, tel un jardinier planta ce grain en Ville-Marie. Il le protégea, avec courage, d'attaques de toutes parts et épura, avec parcimonie, cette colonie, pendant 24 ans. Soutenu et animé par la parfaite dévotion de Jeanne Mance, ce héros sacrifia famille et fortune pour épouser Ville-Marie et donner à ses ''enfants'' un terreau fertile et propre, pour que fleurissent, un jour, des esprits sains. Une foi mystique, en cette entreprise, consacrée à la Sainte Famille, nourrit ce grand homme qui percevait le dessein de Montréal, au-delà des siècles.

    Il nous fait plaisir de vous faire part des actions de La Famille, passées et à venir. L'esprit de Sieur Paul de Chomedey de Maisonneuve nous accompagne, depuis le 9 septembre 2006, alors que nous célébrions, avec la Société Saint Jean Baptiste de Montréal, une messe en sa mémoire, à la Basilique Notre Dame. Nous avions alors parlé en son nom de sa vision de Montréal. Depuis, nous avons été inspiré à initier plusieurs conseils, reconstitutions historiques, célébrations et cérémonies avec les peuples des Premières Nations, dont les Commémorations de l'Érection de la Croix du Mont-Royal, les 6 janvier, 2007 à 2011 et les Missions de Paix sur le fleuve Saint-Laurent, 2008 à 2012.

    Le 6 janvier 2007, nous organisions la première commémoration de l'Érection de la Croix du Mont-Royal avec une cérémonie, à la Basilique Notre Dame de Montréal, où, à titre posthume, Paul de Chomedey fut fait soldat de la Croix, selon ses volontés, par les abbés Jean Pierre Couturier et Robert Gendreau. En 2008, il fut fait chevalier, par M. Réal Lévêque de ses Messieurs de la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal. En 2009, par la Grâce divine d'une erreur de protocole dans le déroulement de la messe, c'est nous-même, Yvan Bombardier, qui fûmes fait chevalier, par Monsieur Robert Gagné, Sulpicien.

    Pendant ce temps, l'été, les Missions de Paix sur le fleuve Saint-Laurent nous permirent de redécouvrir nos racines, en naviguant sur la route de nos ancêtres et de renouer les liens qui nous unissent aux Hurons -Wendat de Wendake, près de la Ville de Québec, aux Abénakis, de Odanak et de Wolinak et aux Algonquins- Anishnabés du Parc de la Vérendry. Et surtout, les Missions de Paix nous permirent de naviguer en canots, côte à côte avec les iroquois du Conseil Traditionnel Mohawk de Kahnawake, nos ennemis jurés d'hier.

    Nous avons partagé nos histoires de la Création et nous nous sommes reconnus et les ennemis iroquois d'alors sont devenus des frères. Nous avons délaissé nos idées colonialistes et nos esprits ont été éclairé par la sagesse du peuple de la Maison Longue, comme le furent les Pères de la Constitution Américaine, Benjamin Franklin, John Adams, Thomas Jefferson et James Madison, leur permettant la proclamation de la Déclaration d'Indépendance des États Unies d'Amérique face à la Couronne Royale Britannique.

    Le 6 janvier 2010, après la messe, Lesvia Vela de la nation Maya, du Guatémala, César Rojas Caseres de la nation Mapuche du Chili, Stuart Myiow Jr et les femmes du Conseil Traditionnel Mohawk ( représenté par Kawehsente et sa fille, Suzy et Sherril) , Stéphane Roy, de l'Union Métis de l'Est et de l'Ouest, Jacob Wawatie de la nation Anishnabe, Yvan Bombardier et les femmes du Conseil de La Famille (représenté par Naomi Lasry, Nadiejda Valdès, Geneviève Lacroix) et Me André Binette, tous ''sans aucune vue d'intérêt'', avons tenu un Grand Conseil, au Chalet du Mont-Royal.

    Nous avons reconnu que les erreurs commises depuis des siècles, le féminicide, le processus d’assimilation          des Premières Nations par la politique des pensionnats forcés, et la destruction de notre Mère-Terre                       par l'exploitation des ressources sont le résultat d’une gestion corrompue de nos institutions             gouvernementales et religieuses. Nous avons résolu d’agir devant l’inaction de ces institutions quant aux       réparations espérées des Nations,. En accord avec la Grande Loi de la Paix et dans le respect du Wampum à     Deux Voies,il a été entendu que des actions pacifiques et conjointes seront entreprises afin de réparer les torts commis par ces institutions.

    Le vrai héritage de Paul de Chomedey de Maisonneuve, c'est de voir aujourd'hui se réaliser Les véritables motifs de messieurs et dames de la Société Notre Dame de Montréal pour la conversion des sauvages de la Nouvelle-France, avec comme revirement, que ce sont les sauvages qui nous ont convaincu de quitter nos vaisseaux, des Titanic, commandé aujourd'hui par d'aveugles, avides capitaines, pour naviguer dans nos canots, dont nous sommes seul maître, de quitter nos églises pour rejoindre la Maison Longue, alors que les gouverneurs, scribes et pharisiens mènent notre société vers le naufrage.

    La spiritualité amérindienne avec la rencontre du Condor, du Quetzal et de l'Aigle et la Grande Loi de la Paix et de la Compréhension, la Kaianerahserakowa, sont les sources qui irriguent notre verger et nous nous y abreuvons désormais, pour former un monde meilleur, consacré à la Sainte Famille et sous la protection de la Reine du Ciel, la Femme-Ciel.

    Nous planifions la Mission de Paix sur le fleuve Saint-Laurent 2012, en canots de Khanawake (près de Montréal) jusqu'à la Ville de Québec. C'est un voyage de dix jours, sur la route de nos ancêtres, une immersion dans la culture amérindienne. Une toute nouvelle perspective sur notre monde se révèle à nous à partir d'un modèle de société matrilinéaire. Nous vous invitons à suivre les racines du Grand Arbre de la Paix, à marcher le Iohahiio, le bon chemin et à découvrir le majestueux fleuve Saint Laurent.

    S'il vous plaît diffuser cette invitation à renouer avec l'histoire avec toutes personnes ou organisations qui seraient intéressées par cette épopée.


Skennen Ko Wa/ En Paix et Amitié


Yvan Bombardier

pour Paul de Chomedey de Maisonneuve


2010-01-06 La Famille en conseil

La Famille en conseil avec 

les Premières Nations 

sur le Mont-Royal

à Montréal, ce mercredi 6 Janvier 2010

Lesvia Vela de la nation Maya, le Conseil Traditionnel Mohawk (représenté par Stuart Myiow Jr), Stéphane Roy, Métis Bedekwe, Jacob Wawatie de la nation Anishnabe et La Famille (représenté par Yvan Bombardier, sous l’autorité du conseil des femmes), ont tenu conseil, au Chalet de la Montagne.

En ce jour de l’Épiphanie, en à la Basilique Notre-Dame de Montréal, après la messe, nous, les membres de La Famille, quelques membres de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et Jacob Wawatie, avons assisté à l’adoubement de notre frère, Stéphane Roy, de la nation métis Bedekwe, qui a reçu les bénédictions traditionnelles de Monsieur Réal Lévesque,  sulpicien. Puis ensemble, nous avons suivi les pas de Sieur Paul de Chomedey de Maisonneuve et en procession, nous sommes allés à la rencontre de nos sœurs et frères de la nation Mohawk de Kahnawake, qui nous attendaient au sommet de la montagne.

Admettant que les erreurs commises depuis des siècles ; le féminicide, le processus d’assimilation  des Premières Nations par la politique des pensionnats forcés, et  la destruction de notre Mère-Terre sont le résultat d’une gestion corrompue au sein de nos institutions gouvernementales et religieuses.

Devant l’inaction de ces institutions quant aux réparations espérées des nations, nous avons décidé d’agir. En accord avec la Grande Loi de la Paix et dans le respect du Wampum à Deux Rangs, il a été entendu que des actions pacifiques et conjointes seront entreprises afin de réparer les torts commis par ces institutions.

En premier lieu, nous avons convenu de planter un arbre symbolisant la grande famille humaine réconciliée, un boulot blanc, sur le Mont-Royal, tout près du pin blanc qui fut planté en 2001, lors du 300ième anniversaire de la Grande Paix.

Deuxièmement, nous travaillerons dans un esprit commun afin de redonner l’équilibre et le respect à l’Entité Féminine. Des cérémonies ponctuelles honorant les cycles naturels de la Mère Terre auront lieu, désormais, sur le Mont-Royal. Nous nous engageons à entreprendre les démarches pour obtenir de l’Arrondissement Ville-Marie et de la Ville de Montréal, un site permanent et les autorisations nécessaires pour faire brûler le feu cérémonial.

Troisièmement, les partis s’engagent à organiser La Mission de Paix 2010 sur le fleuve St-Laurent dans le but d’un rapprochement entre les nations, c’est-à-dire l’union de la grande famille humaine.  

Finalement, nous travaillerons à la récupération de l’église St-Eusèbe de Verceil qui se trouve sur les terres de Dollard des Ormeaux, pour en faire le siège social des Premières Nations Unies et retransmettre les enseignements traditionnels autochtones dans nos communautés pour réparer les dommages culturels et sociaux.

Yvan Bombardier pour Paul de Chomedey de Maisonneuve et

coordonateur de                                                                                                                  

La Famille










Jacob Wawatie 
de la Nation Anishnabé




Lesvia Vela 
de la Nation Maya du Guatemala




André Binette




Stéphane Roy 
de l'Union Métisse de l'Est et de l'Ouest