Histoire‎ > ‎

Cérémonie du Pardon

La mission de paix se poursuit à Cacouna 

Cérémonie du Pardon à l’Île au Massacre

jeudi 3 septembre 2009, par Yvan Bombardier 

Cérémonie du Grand Pardon Cacouna - Île au Massacre, 24-25-26 août 2009

Nous, les personnes rassemblées ici dans le but de rétablir la Paix entre les Nations, sommes par la présente résolus à nous rallier ensemble en un seul esprit, un seul corps.

Nous, par la présente, renonçons à toutes hostilités, différences et divisions ayant pu exister entre nous sous toute influence étrangère, interne ou externe que ce soit.

Nous, par la présente, enterrons lesdites différences dans les profondeurs de la Terre et nous engageons à rétablir une fois encore les relations originelles entre les personnes, en accord avec les Lois Naturelles de la Création (Kaianerahsere’ko:wa).

Nous affirmons en cet instant que notre engagement les uns envers les autres n’est pas seulement fondé sur nos relations en tant que personnes mais que notre unité est fondé sur notre obligation commune pour la protection et la préservation de Mère-Terre.

Nous avons conjointement conclu que Mère-Terre est présentement sous l’attaque de la maladie infectieuse du DÉMOCRAPITALISME qui consume l’essence même de sa force vitale ; détruisant son amour et sa beauté, empêchant les faces déjà sous terre (générations futures) d’expérimenter cet amour et toute sa splendeur tels que la Grande-Créatrice l’a conçue.

Par conséquent, qu’il soit résolu que ceux rassemblés ici en un seul esprit s’efforceront de ramener la paix pour notre Mère-Terre et la véritable liberté à toutes les femmes en se tenant debout pour la défense de notre Mère contre les forces destructrices du DÉMOCRAPITALISME.

Nous avons déterminé que ces forces destructrices sont présentement engagés dans une guerre contre Mère-Terre, la poussant au seuil de la mort. Par conséquent, nous avons conclu que notre seule option est de prendre en charge notre responsabilité en tant qu’êtres véritables et de lui venir en aide, de la défendre activement contre ces actes d’agression, uniquement avec nos capacités intellectuelles, en enseignant aux gens de ce monde qui ont été consumés par ces forces destructrices comment vivre en équilibre avec notre Mère-Terre à nouveau sous les Lois Naturelles de la Création.

Nous étendons à tous les gens de notre Mère-Terre l’invitation à souscrire à cet engagement et à se tenir debout avec nous pour la défense de notre Mère.

Paix et amitié,

Ceremony of the Great Forgiveness Cacouna – Massacre Island, august 24-25-26 2009

We, the peoples gathered here for the purpose of reestablishing Peace amongst the Nations are hereby resolved to bind ourselves together into one mind and one body.

We hereby relinquish any hostilities, differences and divisions that may have existed between us through any internal or external foreign influence.

We hereby burry these said differences into the depths of the Earth and pledge ourselves to reestablish once again the original relations between the peoples in accordance with the Natural Laws of Creation (Kaianerahsere`ko:wa).

We make it known at this time that our commitment to each other is not rooted only in our relations as peoples but that our unity be rooted in our common bond to the protection and preservation of our Mother Earth.

We have jointly concluded that our Mother Earth is currently under attack by the infectious desiese of DEMOCRAPITALISM which is consuming the very essence of her life force ; destroying her love and beauty preventing the faces yet beneath the Earth (future generations) from experiencing such love in all its splendour as the Great Creator had designed.

Therefore, be it resolved that those gathered here of one mind endeavour to bring Peace back to our Mother and true freedom to all women by standing in defense of our Mother against the destructive forces of DEMOCRAPITALISM.

We have determined that these distructive forces are currently waging war against our Mother Earth bringing her to the brink of death. Therefore, we have concluded that our only option is to fulfill our responsibility as true beings and come to her aid by actively defending her against these acts of aggression, solely within an intellectual capacity by promoting and teaching the peoples of the world, who have been consumed by such destructive forces, how to live in balance once again with our Mother Earth through the Natural Laws of Creation/Kaianerahsere`ko:wa.

We extend this invitation to all peoples of our Mother Earth to enter into this commitment and to stand with us in defense of our Mother.

In peace and friendship,

Portfolio

La grotte  de l'Ïle au Massacre Premier  Pow wow Malécites de Cacouna courtoisie  Le Progrès Écho, Pierre Michaud
Comments