Accueil / Home‎ > ‎

Mission de Paix sur le Fleuve Saint-Laurent


La Famille  vous  invite à venir  vivre au rythme du fleuve, sur la  route qui marche, avec des familles kanienkehaka, algonquine, attikamekw, innue et québécoises pour retrouver notre identité et notre mémoire en voyageant  sur les  eaux que  nos ancêtres ont navigué. La Mission de Paix est une expérience de découverte de soi-même, de la communauté et du fleuve Saint-Laurent, tout en nous familiarisant avec les cultures et les traditions autochtones. Les cérémonies mettent en perspective le lien qui nous unit à la Terre-Mère. Les cercles de paroles facilitent le développement de la communication et de l'écoute véritable. Le cercle de femmes et le cercle d'hommes nous permet d'extérioriser une part de notre intériorité pendant que nous vivons une expérience extrême commune. De belles soirées festives et informatives encouragent la création de nouveaux contacts et des liens durables avec des personnes éveilléesNous mettons nos efforts en commun, pendant 11 jours, pour ramer de Montréal à la  Ville de Québec et atteindre un même but, le bien vivre ensemble pour célébrer notre humanité. Nous plantons un arbre pour symboliser par une cérémonie pour la sauvegarde de l’environnement pour les générations à venir.
   

POURQUOI UNE MISSION DE PAIX SUR LE FLEUVE SAINT-LAURENT?

La Mission de Paix sur le fleuve Saint-Laurent poursuit pour une dixième année consécutive son œuvre de sensibilisation à la perspective autochtone de notre monde.

La Mission de Paix sur le fleuve Saint-Laurent est un rendez-vous avec l'histoire, une occasion de se rencontrer, de se connaître et de se reconnaître dans notre diversité. C'est le moment de voir ce que nous avons en commun et de s'unir, pour un même objectif. Les motifs véritables de ce périple, sur les traces de nos ancêtres, sont de rétablir des relations fraternelles de nation à nation, de découvrir l'histoire et la sagesse méconnue des peuples des autochtones et de se lever ensemble devant les actuelles menaces à l'environnement qui nous concernent tous.

Nous sommes arrivés à un moment important dans l'histoire de notre planète. Nous sommes tous affecté par le réchauffement climatique. Nous sommes tous concernés par les enjeux politiques et environnementaux actuels. La fracturation hydraulique pour extraire le gaz de schiste, l'exploration et l'exploitation minière et pétrolière au Québec, dans le Golfe du Saint-Laurent et à l'étranger, la construction de nouveaux barrages hydroélectriques sur la Romaine, la coupe à blanc de nos forêts, les éoliennes en régions habités, le Plan Nord, l'invasion des territoires de trappes et de chasses ancestraux, etc... Ce sont tous des actes illégaux par rapports aux droits des peuples des Premières Nations, qui ont gardé leurs traditions intactes et qui sont les gardiens et protecteurs de l'Île de la Tortue.

Le traité de paix, appelé le Wampum à Deux Voies, proposé par les Haudenosaunes, les gens de la Maison Longue, invite les nouveaux arrivants et leurs descendants, dans leurs grands vaisseaux, à naviguer côte-à-côte avec les canots de nos hôtes, sur le grand fleuve de la vie, sans interférer dans la gouverne de chaque embarcation, mais prêt à s'entraider en cas de besoin.

Ce voyage sur la route de nos ancêtres veut faciliter l'ouverture de l'esprit à une perspective matrilinéaire de notre monde, diamétralement opposée à la société patriarcale dominante. La Mère Terre est une l'Entité Féminine. Son autorité est absolue. Nous sommes tous ses enfants. Nous sommes tous soumis à sa loi, la loi de la nature. 

Depuis maintenant 9 ans, nous embarquons en rabaska  dans  ce  voyage initiatique.  Cette expérience  d’apprentissage nous pousse à nous dépasser. Nous sortons de notre zone de confort, et nous sommes confrontés, non seulement aux éléments  de la  nature  mais  aussi à  nos faiblesses,  nos  fatigues, nos  émotions,  nos préjugés, et nos réactions. Les tempêtes que nous bravons sont dans nos cœurs et ensemble nous réapprenons à les calmer pour mieux voir la rive qui  nous  attend. Au  départ  des  pagaies s’entrechoquent, puis au fil du fleuve, l’onde des vagues et le souffle du vent dictent la cadence.  La nature réveille nos esprits, les médecines  autochtones  activent  et  guérissent  nos  mémoires ancestrales, les traditions nourrissent   nos racines. Nous nous retrouvons, nourrit de la Terre-Mère comme un enfant qui renaît après les labeurs de l’accouchement. Nous sortons du  fleuve des êtres certainement meilleurs. 




Trousse du rameur-rameuse



 Bouteilles d'eau  au moins 1L.                                                             

– Assiette – Bol – Tasse – Ustensiles - linge * faire un sac pour tout y mettre*                     

– Sac de couchage                                                                      – Tente 

 tements de pluie                                                                   – Lampe de poche

 tementlégers ( manches longues et pantalon ou jupe             – matelas de sol 

    qui couvrent  le dessus des cuisses protection au soleil)              – Sac étanche

 Vêtements chauds (laine, polar)                                                 – Crème solaire 

 Vêtements de rechange                                                                     – Baume (coup de soleil)

– Bas de laine                                                                              Savon – shampoing

 Chaussures d'eau – Sandales                                                      te à dents                 

 Chaussures sèches                                                                    – brosse à dent

 Sifflet  Petit miroir de poche                                                     – Débarbouillettes 

– Gants pour éviter les ampoules(pas essentiel)                             – anti-moustique

  Bouchons pour les oreilles(bien dormir)                                       Papier de toilette  

– Chapeau ou casquette *essentiel pour la protection du soleil et de la pluie*                      

– Serviette( je vous conseille une serviette de camping en 

    microfibres légère et sèche vite prends beaucoup moins de place

– Un habillement qui vous représente bien pour porter lors de la cérémonie de la Plantation de l'Arbre quand nous arrivons sur les champs de batailles des Plaines d'Abraham près du Musée national des beaux-arts du Québec

 Pour les femmes, apportez une jupe longue pour les cérémonies


* Important

Apporter des collations personnelles, des collations à partager (noix, bons chocolats, barres tendres, fruits séchés,…), une boîte de céréales de votre choix et des surprises.

Apporter le stricte nécessaire dans 1 ou 2 sacs à dos, des sacs pas trop gros.

Prenez en considération que chaque jour, il y a le démontage de nos équipements de camping et de cuisine, pour ensuite les mettre dans le camion.






DÉTAILS SUPPLÉMENTAIRES


La Famille, tel que représentée par son symbole, l'Arbre, est un réseau de personnes qui travaillent ensemble pour la Paix. La Famille s'étend avec amour et respect à toute l'humanité et à toute vie sur la Mère Terre. Nous visons à faciliter la guérison et l'équilibre entre l'humanité et le reste du monde vivant pour le bénéfice des futures générations. La Famille travaille activement avec les Premières Nations de l'Île de la Tortue afin de développer des rapports interculturels. Nous célébrons plusieurs types de cérémonies et reconstitutions historiques dans le but d'encourager la réconciliation entres les peuples pour mieux protéger, promouvoir et rétablir les valeurs culturelles et notre héritage collectif. Nous formons des cercles de conseils de façon à prendre nos décisions et organiser nos missions de Paix.

Les missions de Paix de La Famille rassemblent des personnes de toutes les origines pour naviguer ensemble en canots sur les grands fleuves de la Mère Terre. La première mission de Paix a eu lieu en 2008, avec un rabaska sur le fleuve Saint-Laurent de Montréal à la Ville de Québec. En juillet 2009, comme La Famille a grandi, cinq canots supplémentaires se sont joint à la Mission, cette fois en partance de Kahnawake, où nous avons été reçu par le Conseil Traditionnel Kanienkehaka/Mohawk. Les Missions de Paix se sont toutes deux terminées par la plantation d'un arbre sur les Plaines d'Abraham.

La Mission de Paix 2009 a été filmée pour un documentaire avec une variété d'images spectaculaires
, y compris: un appel pour la paix autochtones en vertu de la loi naturelle, à Notre-Dame; adresses ouvertes au pow-wow, et un mars dans le Vieux-Québec. Nous avons à peine réussi sur un maigre budget qui comprend les dons de nourriture et le soutien financier de quelques individus, l'arrondissement de Ville-Marie et le gouvernement du Québec. 

Depuis 2010, nous avons connu une croissance encore plus forte, ce qui exige une organisation plus logistique, l'équipe au sol, la nourriture et un soutien financier. 
En 2011, nous avons jusqu'à cinquante canots sur le fleuve Saint-Laurent cette année, nous avons besoin pour les gens à travailler en tant qu'organisateurs de coordonner la participation, de superviser l'itinéraire, et de gérer les camps et l'approvisionnement. Toutefois, nous avons besoin d'un financement beaucoup plus pour faciliter la croissance de cette entreprise internationale en évolution.

La Mission de Paix 2013, une belle expéditions avec 35 personnes avec des Mohawks, Anishnabe, Innu et Québécois. un défi de taille, car les marées sont à 6 heure du matin.et avons eu la grande épreuve de traverser le Lac Saint-Pierre avec le vent de face donc 11h pour le traverser.

La Mission de Paix 2014, un voyage extraordinaire.Une logistique organique aide plus à l'organisation. 

La Mission de Paix 2015, cette année nous avons accueillit 6 Attikameks de Manawan. Nous étions 45 personnes de tout les âges. un beaux groupe d'ados participants.

La Mission de Paix 2016, un périple marqué par les changements climatiques qui nous a fait dépasser nos limites pour arriver ensemble à Québec.

Les Premières nations suivantes ont participé au cours des dernières années: Kanienkehaka/ Mohawks, Anishinabes,
 Attikameks, Innus, Crees, Bedekwes, Abénakies, Malécite, Métis , Mayas, Aztèques , Zapotèque, Mapuche, Pachtounes, Kabyles et Gambais.



Peace Mission on the St. Lawrence River

Mission description
La Famille, as represented by its symbol, the Tree, is a network of people working together for Peace. We aim to facilitate healing and balance between humanity and the rest of the living world for the benefit of the future generations. We perform ceremonies and historical re-enactments, encouraging reconciliation between peoples to protect, promote, and restore our human identity and culture. We engage in circle councils in order to make decisions and organize our Peace Missions.

Our mission is a canoe trip from Kahnawake to Quebec City, where we paddle with people from various races and nations to promote peace and understanding. In particular, the Peace Mission unites people of the First Nations with people from cultures and religions abroad in order to promote mutual respect and acceptance. The act of paddling together side by side in the same direction on the river, focusing on what unifies us, creates a very real applied context for our Mission to be manifested.

The Peace Mission facilitates the integration of people new to Quebec with a better knowledge of the history of Canada, while providing direct experiential education in how to work together to achieve a common goal. Braving the elements together and counting upon one another solidifies the links between people of different origins and creates long term bonds between them. The people who see us on the river and hear our presentations in front of public audiences at stops along the way also become better educated in the Peace building process, Native traditional ways, and cross-cultural collaboration.

At each stop along the way, we offer to the different communities a family flag, with our symbol the Tree, and a white pine sapling to symbolize peace and the global family, in the tradition of the Great Peace of Montreal of 1701. This voyage is an educational initiative immersing the participants in Native traditions in respect of the elements, with the preservation of Mother Earth in mind, for the benefit of future generations. Each time the Peace Mission ended with the planting of a Tree for Peace on the Plains of Abraham.

2011 marks the initiation of the fourth annual Peace Mission along the St. Lawrence River. What started as a dream, became a reality in 2008 with the first Peace Mission. 2009 and 2010 saw the Mission grow with the doubling of participants, organized speeches and rallies, and the filming of a documentary. Our goals for 2011 are to build upon this success by having even greater participation and much wider exposure, in order to better spread our message of Peace and Acceptance.

Emplacement sans titre





Le vidéo de Guillaume Girard "Ramer d'une seule voie" est un témoignage éloquent de La Mission de Paix sur le fleuve Saint-Laurent 2009. Merci Guillaume! 

Vidéo YouTube









Sous-pages (1) : Details
Comments